· 

Monia Boubaker


"Gravitation en Folie douce Majeure"

Aujourd'hui, immersion dans l'univers de

Monia Boubaker.

Deux fossettes malicieuses qui encadrent un sourire angélique, un rien timide, des yeux qui brillent, une douceur exquise dans le timbre et des convictions bien trempées, c'est avec un immense plaisir que j'ai l'honneur de recevoir cette romancière aficionado de polar et d'humour, tout en gourmandise...

Découvrons Monia en quelques mots :

Auteure de « L’affaire Bella Rosa », un premier roman d’abord paru en auto-édition avec Librinova et depuis mai 2017, aux éditions NL.

 

Il est le premier de la série Mélina Corneille, une détective trentenaire à l’impétueuse curiosité, têtue, et qui a pour passion les enquêtes autant que la gastronomie !

 

Chaque enquête de la jolie rousse est associée à une destination ; ainsi « L’affaire Bella Rosa » vous emmènera dans un petit village de Toscane, alors que sa deuxième aventure se déroulera au cœur de la trépidante Barcelone !

 

 

Quoi de plus normal pour une épicurienne comme Mélina Corneille que de poser ses valises, le temps de vacances bien méritées, dans un hôtel perdu en plein cœur de la Toscane ? Entre vignes et champs d'oliviers, ce séjour s'annonçait des plus reposants. Seulement voilà, les choses ne vont pas tout à fait se passer comme prévu.

Curieuse et entêtée, parfois râleuse, Mélina, fille d'un ancien détective, ne peut résister à mettre son nez dans une étrange affaire : la mystérieuse disparition d'une cliente de l'hôtel, Annabelle. Mais entre le mari de la disparue qui ne semble pas savoir grand-chose de sa femme, des employés peu accueillants et un inspecteur italien quelque peu caricatural, Mélina Corneille n'aura pas la tâche facile.

Du mystère, du suspense et un brin d’humour. Avec cette première enquête qui met en scène une héroïne gourmande, ô combien attachante, Monia Boubaker nous offre un savoureux moment de lecture.


A présent, découvrons son univers à travers ses réponses au Jeu des 20 questions :

Votre devise

Une citation de Walt Disney qui m’accompagne chaque jour : « Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire ».

 

Un seul détail et tout change, lequel ?

Un sourire. C’est incroyable comme sourire a le pouvoir d’adoucir une personne, un moment.

Et puis un sourire spontané, sincère, ça réchauffe le cœur, autant pour la personne qui donne, que pour celle qui reçoit.

 

La couleur qui teinte votre vie

Le bleu. Je l’assimile au calme, à la sérénité.

 

Le philosophe qui guide vos pas

Il n’y en a pas un en particulier, je lis quotidiennement des citations, des récits inspirants, des témoignages de réussite ; ces mots-là guident chaque jour mes pas.

 

À quelle époque auriez-vous aimé vivre ?

J’aurais tellement aimé porter de grandes robes, manier l’épée et me déplacer à cheval ou en calèche !

L’époque de Marie-Antoinette m’a toujours intriguée, fascinée ; j’affectionne aussi beaucoup l’époque victorienne.

 

L'odeur qui vous fait chavirer

La peau de mon homme.

 

Le trait de caractère qui vous fait fuir

La négativité.

 

Ce qui force votre admiration

Les personnes qui croient en leurs rêves, qui mettent tout en œuvre pour les réaliser ; *

celles qui ne lâchent jamais malgré les difficultés ou le scepticisme exprimé par autrui.

 

Votre manie inavouable

Pour moi, de nombreuses situations sont des opportunités pour exprimer des vœux :

la phrase « Oh ! Il faut faire un vœu ! » est donc très souvent prononcée, à la maison !

 

Ce qui vous rend immanquablement heureux

Tous ces petits moments de bonheur partagés au quotidien avec ma moitié, terminer l’écriture d’un chapitre le sourire au lèvres, emplie de ce sentiment de plénitude, dévorer une pizza, savourer des sushis, nager, me glisser sous la couette avec un excellent bouquin, écouter ronronner la panthère miniature... Et tant d’autres !

Des joies simples, qui sont de purs moments de bonheur.

 

Ce qui vous révolte

La maltraitance animale.

 

Ce qui vous déstabilise

Les personnes lunatiques. Elles me déstabilisent et m’insupportent à la fois.

 

Votre source d'inspiration majeure

Les voyages ! Ils sont souvent le point de départ d’une idée de roman.

 

Votre décor idéal d'écriture

Un bureau avec vue sur la mer (ou sur une vaste vallée d’un vert éclatant, où paissent chevaux et brebis, j’hésite !),

un thé brûlant à proximité, la panthère miniature couchée tout près, sur mes notes en vrac.

 

Votre plus étonnante rencontre

J’ai fait de belles rencontres dans ma vie, mais une particulièrement étonnante, je ne saurais dire.

 

Votre style d'écriture

Pour ma série Mélina Corneille, je tiens beaucoup au mélange suspense/humour et aux dialogues spontanés, avec un vocabulaire simple, actuel, qui apporte autant de réalisme que de légèreté. À l’inverse, lorsque j’écris des nouvelles, je suis en général plus sombre, le ton est plus dramatique, le rythme plus saccadé.

 

Si vous pouviez changer une chose dans ce monde

J’aimerais qu’il y ait plus de bienveillance, plus de respect pour l’autre, mais aussi pour la nature et pour les animaux. J’aimerais que les cirques, les zoos, le commerce de la fourrure, la chasse, les parcs marins soient définitivement interdits. J’aimerais qu’un jour l’être humain soit capable d’admirer et d’apprécier toute la beauté du monde sans à tout prix vouloir la posséder pour en tirer profit.

 

Ce qui fait déborder vos yeux

Étant très émotive, les larmes me viennent (trop) facilement, alors la liste pourrait bien être très longue !

 

Un mot magique ?

Merci !

 

Ce que vous souhaitez véhiculer à travers vos écrits

De la bonne humeur !

J’aimerais que mes romans dessinent des sourires sur les visages des lecteurs ; parce qu’un roman policier, ça peut aussi être drôle !

 


La personnalité de Monia vous a séduit ?

Retrouvez ses romans et toute son actu sur son site.

Et n'hésitez pas à la suivre sur Facebook, Twitter et Instagram.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous recherchez une information en particulier ? Un article précis ? Une idée lecture ?

Mes partenaires :

 



sacha-stellie.com