· 

Aurélie Châteaux-Martin

" Gravitation en folie douce majeure "

Aujourd'hui, j'ai l'immense plaisir de recevoir la tourbillonnante

Aurélie Châteaux-Martin

Bonjour Aurélie, je te laisse te présenter à nos lecteurs :

Je suis écrivain de nombreux romans fantasy, dont une partie plus tournée jeunesse,

et l'autre plus adultes, dont un axe romances M/M (gay).

A part mes derniers contemporains, mes romans et séries sont tous reliés les uns aux autres.

J'ai créé un univers unique, "Le Monde Caché", sur lequel se déroule la totalité de mes aventures.

Chaque série de romans, ou roman unique dans le cas du Loup Gris, se lit séparément,

mais tous ensemble, ils forment une grande fresque où l'on retrouve des personnages,

de près ou de loin, et où les histoires se suivent, ou se croisent.

 

 

J'aime travailler plus spécialement sur le caractère, la personnalité et les émotions de mes personnages,

afin de les rendre plus humains, plus réels, plus proches de nous, aussi.

Mes héros sont loin d'être parfaits, ils ont comme nous des doutes et des travers,

mais ils luttent sans cesse dans leur propre monde intérieur autant que dans un environnement extérieur

pas toujours très sécurisé, afin de trouver un meilleur équilibre, et de sortir victorieux de leurs quêtes...

 

Mes personnages sont tous assez modernes malgré le côté fantasy.

Ils se veulent comme vous et moi, profondément "humains".

Certains ouvrages sont plus axés jeunesse/young adult, d'autres contiennent de l'érotisme.


 

 

En parallèle, je me passionne pour la danse orientale

et ai sorti un essai sur les bénéfices de cette fabuleuse

et très ancienne danse pour la santé. Rien à voir avec mes romans...

Si ce n'est que, de passage dans des pays très orientaux,

certains personnages seront confrontés à la magie de la danse orientale...

 

 

 

 

 

A présent,découvrons son univers à travers ses réponses au Jeu des 20 questions :

 

Votre devise
Le sexe, c’est la vie.
Love is love.
Carpe diem.

Un seul détail et tout change, lequel ?
La place d’un mot dans une phrase. Une simple virgule. Une ponctuation. Un rayon de soleil qui transperce les nuages.

Un sourire sur un visage. Un éclat dans les yeux. Les frémissements d’une odeur. Une pointe de couleur. Un soupçon d’épices.


La couleur qui teinte votre vie
Pour moi c’est l’arc-en-ciel. Ce n’est pas une simple couleur, mais c’est ce mélange qui teinte mon existence.


Le philosophe qui guide vos pas
Épicure a été mon maître à penser… Un peu Sénèque, aussi.


À quelle époque auriez-vous aimé vivre ?
L’Égypte antique ! Même si je pense que dans mon esprit, c’est assez magnifié et idéalisé…


L'odeur qui vous fait chavirer
La vanille. La coco. La cannelle. Ces senteurs venues d’ailleurs, mélange d’exotisme et de douceur,

avec cette pointe de piquant qui fait frémir les narines et rappelle un ailleurs lointain, une terre chaude,

qui m’embarque dans une rêverie teintée de magie.


Le trait de caractère qui vous fait fuir
.Les râleurs, pessimistes, ceux qui voient tout en noir et se plaignent sans cesse !

Ce qui force votre admiration
Ceux qui jamais  ne renoncent à leurs valeurs, qui se battent sans violence pour un combat juste,

mais sous la menace, même si leur lutte est difficile et souvent une vraie souffrance.

Ceux qui vivent, en fait, sans masque, libérés du carcan social !

Votre manie inavouable.
Ça ne se voit pas du tout, mais j’ai un côté très maniaque.

Du genre à voir sans même regarder que mes livres et BDs ne sont pas rangés à leur bonne place.

À m’accrocher à un détail et à ne pas pouvoir penser à autre chose tant que ce n’est pas réglé.

Le paysage qui vous émeut
Je ne l’ai jamais vu, mais l’ai tant fantasmé… le désert. Sa solitude, sa puissance, sa force tranquille.


Le voyage que vous aimeriez faire
On ne va pas s’en sortir ! Je suis une voyageuse de longue haleine.

J’en ai vu des choses, et j’ai des tas de projets.

Dans l’immédiat, mes destinations privilégiées sont : le Danemark, la Californie, le Japon.

Même si je n’en ai pas forcément les moyens, je sais que ce sont trois lieux que je verrai un jour.


Ce qui vous révolte
L’injustice sous toutes ses formes ! Le fait qu’on doive avoir des sous pour manger, boire, se chauffer, avoir un toit. Les cruautés faites envers les enfants et les animaux (et les adultes aussi). Le fait que dans notre société, on tue encore des animaux pour se nourrir alors qu’on peut s’en passer. Qu’on fasse preuve d’intolérance, Qu’on juge l’autre parce qu’il aime différemment, alors que l’amour reste de l’amour… Qu’on continue à maltraiter et esclavagiser enfants et peuples pour un confort qui n’est qu’un simulacre de bonheur. Que les droits de l’Homme sont un faux acquis. Que les riches sont une minorité toute puissante qui dicte les lois sans pitié, sans comprendre la réalité du monde (et en s’en fichant royalement).

Et tant d’autres choses…

Je suis une hypersensible, et très au fait de combats très variés pour les droits de l’humanité et des animaux.


Ce qui vous déstabilise
L’hypocrisie. Les jugements. Le manque de tolérance. La haine et le mépris.


Votre source d'inspiration majeure
Je dirais… la Vie ! Écouter les gens me raconter leurs histoires, j’aime entendre des histoires de vie.

Apprendre et retranscrire mon expérience propre. Laisser mes personnages me murmurer à l’oreille sans chercher à canaliser, ou à les mouler à mes envies…


Votre décor idéal d'écriture
Chez moi, devant mon ordinateur portable (alias Hubert 2), devant ma baie vitrée, une tasse de thé près de moi.


Votre plus étonnante rencontre
J’ai eu mon lot de rencontres étonnantes et incroyables. J’ai beaucoup fréquenté des milieux uniques en leur genre.

Je pourrais parler de cet Ariégeois toujours pied nu, vivant dans un tipi et fabriquant lui-même ses vêtements dans du cuir.

Ou de ce voyant capable de nous dire d’un simple effleurement où on a mal, quelles sont nos blessures… et parfois nos secrets.

De cette femme vivant dans la montagne avec ses trois enfants et refusait de passer son permis parce qu’en 2012, nous saurions nous téléporter. De ces voyageurs rencontrés au détour du chemin, qui s’ouvrent à nous autant qu’on s’ouvre à eux, qui deviennent amis, confidents, en quelques minutes, quelques heures… De ces moments où de simples personnes, d’un simple coup d’œil, deviennent des êtres chers.

De ces coups de foudre...
Une de mes plus étonnantes rencontres a été virtuelle. Un jeune homme sur qui j’ai flashé, et qui a flashé sur moi (sans forcément parler de romantisme).

Nous avions beaucoup en commun. En quelques jours, nous étions accros et nous nous connaissions comme personne.

Savoir que nous allions nous parler nous faisait sourire comme rien ne nous avait jamais fait sourire.

Nous étions prêts à lutter contre la fatigue, le décalage horaire, le monde autour de nous pour nous parler.

Et puis la page s’est tournée…
Mais ce qui m’étonnera toujours le plus, ce sont mes rencontres avec des enfants.

Ils sont sages, sensés, intelligents. Ils m’apprennent plus qu’aucun adulte ne m’apprendra jamais, je crois.


Votre style d’écriture
Incisif. Lyrique mais réaliste. Parfois doux, parfois brutal. Je creuse au fond des émotions, je travaille les personnalités jusqu’à ce que mes héros prennent vie, ainsi que leur entourage. Je n’ai pas peur des mots, des concepts. Aucune scène ne me rebute. Aucun défi ne m’est impossible.

De la vulgarité s’il le faut, de la délicatesse quand il en est besoin. Mon but premier : faire ressentir les émotions aux lecteurs.

Si j’aime affiner et décrire mon univers, je reste centrée sur les personnages,

parce qu’à mes yeux, c’est ce que nous recherchons tous à travers la lecture. Des héros qui nous fassent vibrer. Frémir. Rire et pleurer.


Si vous pouviez changer une chose dans ce monde
Je vais tricher un peu, en disant que ce que je voudrais, c’est que nos cœurs à tous débordent d’amour et de bienveillance.

Mais si c’était le cas, le monde changerait entièrement, n’est-ce pas ?


Un mot magique ?
Amour.


Ce que vous souhaitez véhiculer à travers vos écrits
Je pense avoir débordé dans la question sur mon style d’écriture, du coup.

Les émotions. Voilà ce qui m’importe. Faire ressentir, vibrer, vivre le lecteur, à travers des personnages réalistes, vibrants et vivants.
Et aussi, véhiculer des valeurs qui me sont chères.

Pour n’en citer que quelques-unes, je m’attache beaucoup à aborder, à travers les histoires et choix de vie de mes personnages,

les valeurs LGBT, le véganisme, la naissance naturelle, l’allaitement long,

le parentage bienveillant, la tolérance et l’amour de son prochain.

La liberté individuelle mais respectueuse, et l’Amour tout court.
J’aborde parfois des sujets très douloureux et difficiles, qui amènent (je l’espère) le lecteur à réfléchir

et à évoluer sans que ce soit une leçon de morale ou un jugement porté.

D’ailleurs certains de mes héros assument des choix très opposés aux miens !

Retrouvez-moi sur ma page Facebook

(Tous les détails dans l'album "chroniques du Monde Caché")

 Ou Via Twitter

Écrire commentaire

Commentaires: 0